SPÉCIALE

BOONENBERG

L'inspiration à l'origine d'une collection

Texte: Miriam Terruzzi
Images: Kristof Ramon

Bonenberg Journal

Quand la vision d'un champion emblématique rencontre l'expérience avant-gardiste d'une Digital Native Vertical Brand (DNVB).

À

l'origine de la collection Boonenberg, il y a le rêve de créer une petite équipe d'excellence entourant la réalisation d'un produit haut de gamme.
Giuliano Ragazzi, CEO et fondateur de La Passione, a réuni dans un projet ambitieux sa vision « native digital », les connaissances techniques de son chef de produit et l’expérience de la course d'une authentique icône du cyclisme. Le résultat est ce que l'on pourrait définir une expérience intense avec le vélo, la possibilité de vivre le cyclisme sans contrainte, en contact direct avec le sport, la nature, les défis.

Bonenberg Journal
L'inspiration

Le nom Taaienberg signifie littéralement le « mont dur » et il est facile de comprendre pourquoi. Ce tronçon étroit d'environ cinq cents mètres en pavés flamands est un véritable broyeur de mollets. La route s'élève avec des pics compris entre 12 et 14 %.
Comme il s'agissait de l'endroit préféré de Tom Boonen pour lancer ses incroyables attaques, ses supporters l'ont surnommé Boonenberg. Cet endroit s'est imprégné de la légende du cyclisme et est devenu au fil du temps le lieu de rendez-vous pour attendre l'étincelle qui mettrait le feu à la course, à cet instant.
Un tunnel de maquis enserre la route et, comme tant d'endroits emblématiques de ce sport, il n'a rien particulier vu de l'extérieur, mais on n'a aucun mal à imaginer les cris dans le silence et l'odeur de bière renversée dans les prés, durant les longues heures à attendre les coureurs. Au sommet, lorsque la pente semble se faire moins douloureuse, la vue s'ouvre subitement sur la campagne, avec la même douceur que sur les tableaux de paysages de ce coin de pays. Mais tout le monde sait qu'un coureur n'a pas le temps de regarder quoi que ce soit lorsqu'il attaque, il ne pense qu'à distancer ses poursuivants, à aller plus loin, à creuser l'écart. Souffrir, souffrir, souffrir.


« Beaucoup de gens me demandent de raconter mon histoire concernant le Taaienberg. Pourquoi est-ce que j'attaquais toujours à cet endroit ? C'est tout simplement un point stratégique, l'une des meilleures "hellingen" (pentes) que nous avons en Belgique ».
(Tom Boonen)

image journal 009
image journal 009
image journal 009
image journal 009
image journal 009
image journal 009

image journal 009
image journal 009
image journal 009
image journal 009
image journal 009
image journal 009

Le combat gagnant

La collection capsule dédiée à Tom Boonen est née de l'idée de réunir l'héritage du cyclisme professionnel et la compétence d'une marque de vêtements. La vision d'un fondateur passionné, les connaissances d'un chef de produit et l'indiscutable expérience d'un champion ont donné naissance à Boonenberg, une collection scrupuleusement adaptée aux exigences de ceux qui ne veulent que le meilleur pendant la course.


« La mission de La Passione a toujours été d'offrir aux clients un produit à la fois pratique et élégant, qui réponde aux véritables besoins de ceux qui passent de nombreuses heures sur leur vélo », explique Giuliano Ragazzi, CEO et fondateur de la marque B2C. « Ce fut donc un honneur de partager avec Tom Boonen le rêve de créer un produit totalement performant, correspondant à ce qu'un cycliste professionnel attend d'un vêtement. Pour ce faire, nous ne pouvions compter que sur la longue expérience d'un champion comme lui, qui a testé les terrains les plus hostiles de ce sport, des pavés disjoints de la trouée d'Arenberg jusqu'à l'étroit et impitoyable mur de Grammont. Le résultat est un produit unique, typiquement taillé pour la course, avec la précieuse griffe de Boonen en personne, que notre communauté attendait probablement depuis longtemps et que nous avons finalement réussi à fabriquer. »

La Collection

La collection qui se compose de deux cuissards et deux maillots se concentre sur la recherche de l'équilibre parfait entre confort et performance en utilisant la technologie la plus avancée. Le lien qui unit Tom Boonen aux Classiques flandriennes est entériné par des détails exclusifs, notamment l'élastique « Cobble Grip » qui a été réalisé pour garantir au vêtement une stabilité et une élasticité correctes et rappelle dans sa construction les légendaires tronçons pavés. Les deux tenues ont été rigoureusement testées par Tom afin qu'elles puissent offrir des prestations élevées, une résistance aux sollicitations et une liberté absolue de mouvement.


« Travailler avec Tom au développement de cette collection a été vraiment stimulant », explique Alberto Bianchi, chef de produit de la Passione. « Nous avons engagé une étude à 360 ° sur toutes les problématiques auxquelles les coureurs sont confrontés lorsqu'ils enfilent leurs habits de cyclisme. Grâce à cette recherche et aux précieux conseils de Tom, nous avons travaillé sur des tissus aux élaborations différentes afin de réduire le poids, augmenter la respirabilité et améliorer la fluidité du pédalage, tout en adoptant de petites solutions intelligentes au profit du confort, comme notamment le cobble grip, une fabrication particulière qui permet d'optimiser la résistance élastique. »

Les continuelles actions de Tom Boonen ont inspiré cette collection depuis la première ébauche.
Il s'agit d'un produit qui parle au public de manière directe et efficace, exactement comme l'une de ses attaques héroïques, avec un charme intemporel, moderne et en même temps indémodable.
Le mélange de technologie et de romantisme qui fait du cyclisme un sport unique se transforme ici en vêtements plus exclusifs que jamais, créés pour se sentir toujours dans la course et réussir à vivre une expérience à vélo inconnue à ce jour.


« Les vêtements sont l'une des choses les plus importantes – si ce n'est la plus importante – pour un cycliste », a commenté Tom Boonen. « Lorsque vous êtes coureur, c'est frustrant de passer les heures avant la course, dans le bus, dans un chaos total, à vous demander quoi porter car il fera peut-être trop froid, ou trop chaud, ou il y a un risque de pluie. Lorsque l'on se prépare pour une compétition importante, il n'est pas possible de penser à quoi que ce soit hormis à se focaliser sur l'objectif, l'esprit a besoin de tranquillité.
Voilà pourquoi, quand les gars de La Passione m'ont contacté pour me demander de travailler avec eux au développement d'un produit beau et unique, auquel je pourrais collaborer personnellement, donner des conseils, mettre à profit mon expérience de la course, j'ai immédiatement pensé que c'était le bon moment pour m'atteler à ce que je voulais faire depuis un certain temps. Lorsqu'il est question de vêtements de cyclisme, il est essentiel d'être à l'aise, surtout si vous êtes en selle pendant de longues heures. Aujourd'hui, le véritable luxe est de pouvoir dicter les règles du style sans renoncer au confort. »

Bonenberg Journal